Lany-Blog

Au jour le jour des petits bouts de moi, mes délires, mes coups de coeur et dès fois des coups de gueule ...

15 décembre 2006

économie domestique catholique en 1960 ...

Veridict, il s'agit d'un manuel scolaire des années 60 et volé emprunté à La Fille de 75

FAITES EN SORTE QUE LE SOUPER SOIT PRÊT

Préparez les choses à l'avance, le soir précédent s'il le faut, afin qu'un délicieux repas l'attende à son retour du travail. C'est une façon de lui faire savoir que vous avez pensé à lui et vous souciez de ses besoins. La plupart des hommes ont faim lorsqu ils rentrent à la maison et la perspective d'un bon repas (particulièrement leur plat favori) fait partie de la nécessaire chaleur d'un accueil.

SOYEZ PRÊTE
Prenez quinze minutes pour vous reposer afin d'être détendue lorsqu'il rentre. Retouchez votre maquillage, mettez un ruban dans vos cheveux et soyez fraîche et avenante. Il a passé la journée en compagnie de gens surchargés de soucis et de travail. Soyez enjouée et un peu plus intéressante que ces derniers. Sa dure journée a besoin d'être égayée et c'est un de vos devoirs de faire en sorte quelle le soit.

RANGEZ LE DÉSORDRE
Faites un dernier tour des principales pièces de la maison juste avant que votre mari ne rentre. Rassemblez les livres scolaires, les jouets, les papiers, etc. et passez ensuite un coup de chiffon à poussière sur les tables.

PENDANT LES MOIS LES PLUS FROIDS DE L'ANNÉE
Il vous faudra préparer et allumer un feu dans la cheminée, auprès duquel il puisse se détendre. Votre mari aura le sentiment d'avoir atteint un havre de repos et d'ordre et cela vous rendra également heureuse. En définitive veiller à son confort vous procurera une immense satisfaction personnelle.

RÉDUISEZ TOUS LES BRUITS AU MINIMUM
Au moment de son arrivée, éliminez tout bruit de machine à laver, séchoir à linge ou aspirateur. Essayez d'encourager les enfants à être calmes. Soyez heureuse de le voir. Accueillez-le avec un chaleureux sourire et montrez de la sincérité dans votre désir de lui plaire.

ÉCOUTEZ-LE
Il se peut que vous ayez une douzaine de choses importantes à lui dire, mais son arrivée à la maison n'est pas le moment opportun. Laissez-le parler d'abord, souvenez-vous que ses sujets de conversation sont plus importants que les vôtres. Faites en sorte que la soirée lui appartienne.

NE VOUS PLAIGNEZ JAMAIS S'IL RENTRE TARD À LA MAISON
Ou sort pour dîner ou pour aller dans d'autres lieux de divertissement sans vous. Au contraire, essayez de faire en sorte que votre foyer soit un havre de paix, d'ordre et de tranquillité où votre mari puisse détendre son corps et son esprit.

NE L'ACCUEILLEZ PAS AVEC VOS PLAINTES ET VOS PROBLÈMES
Ne vous plaignez pas sil est en retard à la maison pour le souper ou même s'il reste dehors toute la nuit. Considérez cela comme mineur, comparé à ce qu'il a pu endurer pendant la journée. Installez-le confortablement. Proposez-lui de se détendre dans une chaise confortable ou daller s'étendre dans la chambre à coucher. Préparez-lui une boisson fraîche ou chaude. Arrangez l'oreiller et proposez-lui d'enlever ses chaussures. Parlez dune voix douce, apaisante et plaisante. Ne lui posez pas de questions sur ce qu'il a fait et ne remettez jamais en cause son jugement ou son intégrité. Souvenez-vous qu'il est le maître du foyer et qu'en tant que tel, il exercera toujours sa volonté avec justice et honnêteté.

LORSQU'IL A FINI DE SOUPER, DÉBARRASSEZ LA TABLE ET FAITES RAPIDEMENT LA VAISSELLE
Si votre mari se propose de vous aider, déclinez son offre car il risquerait de se sentir obligé de la répéter par la suite et après une longue journée de labeur, il na nul besoin de travail supplémentaire.
Encouragez votre mari à se livrer à ses passe-temps favoris et à se consacrer à ses centres d'intérêt et montrez-vous intéressée sans toutefois donner l'impression d'empiéter sur son domaine. Si vous avez des petits passe-temps vous-même, faites en sorte de ne pas l'ennuyer en lui parlant, car les centres d'intérêts des femmes sont souvent assez insignifiants comparés à ceux des hommes.

A LA FIN DE LA SOIRÉE
Rangez la maison afin quelle soit prête pour le lendemain matin et pensez à préparer son petit déjeuner à l'avance. Le petit déjeuner de votre mari est essentiel sil doit faire face au monde extérieur de manière positive. Une fois que vous vous êtes tous les deux retirés dans la chambre à coucher, préparez-vous à vous mettre au lit aussi promptement que possible.

BIEN QUE L'HYGIÈNE FÉMININE
Soit d'une grande importance, votre mari fatigué ne saurait faire la queue devant la salle de bain, comme il aurait à la faire pour prendre son train. Cependant, assurez-vous d'être à votre meilleur avantage en allant vous coucher. Essayez d'avoir une apparence qui soit avenante sans être aguicheuse. Si vous devez vous appliquer de la crème pour le visage ou mettre des bigoudis, attendez son sommeil, car cela pourrait le choquer de s'endormir sur un tel spectacle.

EN CE QUI CONCERNE LES RELATIONS INTIMES AVEC VOTRE MARI
Il est important de vous rappeler vos voeux de mariage et en particulier votre obligation de lui obéir. S'il estime qu'il a besoin de dormir immédiatement, qu'il en soit ainsi. En toute chose, soyez guidée par les désirs de votre mari et ne faites en aucune façon pression sur lui pour provoquer ou stimuler une relation intime.

SI VOTRE MARI SUGGÈRE L'ACCOUPLEMENT
Acceptez alors avec humilité tout en gardant à l'esprit que le plaisir d'un homme est plus important que celui d'une femme, lorsqu'il atteint l'orgasme, un petit gémissement de votre part l'encouragera et sera tout à fait suffisant pour indiquer toute forme de plaisir que vous ayez pu avoir.

SI VOTRE MARI SUGGÈRE UNE QUELCONQUE DES PRATIQUES MOINS COURANTES
Montrez-vous obéissante et résignée, mais indiquez votre éventuel manque d'enthousiasme en gardant le silence. Il est probable que votre mari s'endormira alors rapidement ; ajustez vos vêtements, rafraîchissez-vous et appliquez votre crème de nuit et vos produits de soin pour les cheveux.

VOUS POUVEZ ALORS REMONTER LE RÉVEIL
Afin d'être debout peu de temps avant lui le matin. Cela vous permettra de tenir sa tasse de thé du matin à sa disposition lorsqu'il se réveillera.

 

Posté par LanyLane à 12:48 - Actu, potin & insolite. - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Réification de la norme masculiniste inappropriée...

    Ce commentaire est rédigé en guise de réplique à MikeRiviera, lequel a pu faire usage de son droit de parole pour nous démontrer la vive étendue de son ignorance, restreignant notre propre liberté au sens de Sartre en réifiant la norme patriarcale et le modèle de l’homme « chef-de-famille » et « pourvoyeur ». Cela dit, tout esprit critique tâchant de faire une analyse des rapports sociaux de pouvoir entre femmes et hommes réalisera ici que ce texte participait à l’exclusion de la femme dans le domestique, là où son travail (non rémunéré) et sa participation à la famille étaient rendus invisibles lorsque comparés à la norme masculiniste. Il est erroné que de mélanger les différentes approches féministes (marxiste, radicale, post-structuraliste, etc.) et de les considérer comme une seule théorie en essayant de lui faire dire quelque chose comme MikeRiviera l’a fait. Il est aussi faux d’opposer la valorisation des enfants avec le fait qu’ils soient une tâche. De dispenser des soins aux enfants et de les élever – chose qui devrait être la responsabilité du père et de la mère dans un partage équitable des tâches domestiques – est un travail à la fois demandant et valorisant; le simple fait que MikeRiviera présente ainsi les choses me pousserait à croire qu’il n’a pas d’enfants ou qu’il ne participe pas à l’épopée de la parentalité en partageant les responsabilités. Pour ce qui est de l’avortement, c’est un choix très difficile qui met en conjoncture de nombreuses variables telles les croyances, la situation socioéconomique d’une personne, … C’est à se demander si c’est un vrai choix. Il semble que, même dans la supposée modernité de notre société contemporaine, on oppose toujours publique à privé, ne donnant pas aux citoyennes et citoyens les outils pour vivre l’un et l’autre simultanément. Pour ce qui est de la lobotomie littéraire que tu nommes livre, je te laisse, seul, en déguster le dit venin.

    Un homme tâchant de critiquer les relations de pouvoir entre genres.

    Posté par T1Patriarcon, 21 janvier 2008 à 23:02
  • les références de ce manuel scolaire catholique de 1960 me seraient d'une grande aide, en effet je l'ai publié sur la "page" de mon village (400) habitants, et beaucoup me demandent LA référence, et comment peut on se procurer ce manuel...or, en allant sur tout les sites qui font référence à ce texte, aucun ne donne la source...fausse info???

    Posté par sorciere, 24 novembre 2008 à 15:13
  • Toujours la dite religion

    Au fait en 1960 j'étais déjà une jeune fille et à ce moment là je devais être déjà racalcitrante à toutes injustices face aux femmes car je ne me souviens pas m'être sentie obligée comme le stipule ce bouquin sûrement écrit par une quelconque organisation catholique du temps. Qui pourrait être aussi reculée et aussi monstrueusement inhumaine qu'une organisation catholique pour avoir écrit de telles abominations et d'essayer de mettre en route une telle organisation de vie entre les hommes et les femmes. Dire que la dite religion est supposément aider le peuple à s'aimer et se dit avoir comme premier commandement l'amour du prochain....il faut se demander dans le cas de toutes les religions de quel prochain il parle....du chien peut-être. C'est vraiment le mode patriarchale à son summum. Ce livre a sûrement été écrit par un frustré du temps qui plus est devait être dans une quelconque communauté religieuse. Il est évident qu'une personne inintelligente, inuhumaine, incivil, incongrue, inimitié, odieuse, insensible, barbare, monstreuse, cuelle, brutale, frustrée, injuste, stupide, athymie, abrutie, bornée, bête, idiote, a écrit ce bouquin. Et dire qu'il y a une génération qui a corroborer enfin pour quelque temps ce schème de pensées, heureusement une partie du monde s'est révolté contre la religion, heureusement que celle-ci a pris le bord du fossé. Les religions toutes quelles qu'elles soient sont à l'origine des problèmes humains sur cette terre. Quand on sera débarassé de toutes les religions et qu'on aura pour principe de vie le respect de la vie elle-même soit l'Etre humain ainsi que toutes formes de vie qui l'entoure on aura atteint alors un monde de paix et d'amour dudit prochain et ce prochain étant tout être humain. [coucou]

    Posté par BD, 14 février 2009 à 15:47
  • Je pense que c'est une arnaque.

    Le fait qu'on ne trouve aucune référence pour cette infâmie me porte à croire qu'on est face à une supercherie. Le but étant probablement de faire rire ou d'encourager quelques nostalgique à recourir à des méthodes suspectes pour s'approprier un rôle qui ne sied plus avec la réalité d'aujourd'hui.

    Posté par LeSceptique, 02 avril 2009 à 17:14
  • franchement ...

    c'est pas si loin tout ça! je retrouve beaucoup de chose que j'ai vu pdt mon enfance chez mes parents!! je t'assure!! maman est catholique à mon avis cesont les cours qu'on lui a appris à son école de soeur ... c'est affligeant!! je crois qu'on se rend même pas compte de la chance que l'on à NOUS maintenant!!

    a cette époque les femmes devaient être de parfaite soubrette et point!!!

    Brie van de camp à côté c'est une catain!

    Posté par marie-laure, 15 décembre 2006 à 13:17
  • je rajoute ...

    qu'en fait NOUS nous avons de la chance, mais dans les regions et pays où l'on vie encore au moyen age, eh bien celà doit être pratique courante! les pauvres femmes ...

    Posté par marie-laure, 15 décembre 2006 à 13:18
  • mais c'est génial

    Posté par Denis, 15 décembre 2006 à 13:31
  • Lol Denis ... au piquet !
    Marie Laure, ma mère a aussi été élévé chez les soeur, mais bon c'était une rebelle. La preuve, elle serait déjà incapable de passer haut la main le premier commandement.

    Sinon les 4 dernières franchement je suis morte de rire. Bon alors tu acceptes l'accouplement avec humilité (ne va surtout pas manifester trop d'envie) et si jamais ton seigneur veut pratiquer un acte malsain (je n'ose imaginer lesquels, je suis horrifiée) manifeste ton mécontentement juste en faisant la grève du gémissement.

    Posté par LanyLane, 15 décembre 2006 à 14:44
  • oh my god!!!!

    mais quelle horreur!!!! la femme réduite au rôle de chienchien à son pépère quelle horreur!!!
    Euh!!! Marie-Laure "Bree Van der Kamp" please!!!!! et non Brie comme le bon fromage de nos campagnes!!!! MDR!!!!
    J'ai été de la maternelle au lycée chez les religieuses, et je pense pouvoir dire être une fille "rock'n'roll"!!!! Non, je pense que c'etait l'image un peu désuette de la femme de l'après guerre : les années 50/60 qui sont décrites. La ménagère au foyer devait être la compagne soumise , le repos du guerrier...C'était cool d'être un mec à cette époque dis donc.... Un vrai Pacha.....

    Posté par wentworthlady, 15 décembre 2006 à 21:57
  • J'adore !!!! j'ai quand même du mal à penser que ça ait pu exister, je suis issue de familles rurales, catho... et franchement je n'ai jamais vu ça !!!!

    Posté par lalineval, 15 décembre 2006 à 22:06
  • "obéissante et résignée" ... ben tiens, il ne manquerait plus que ça!!

    A ne surtout pas faire lire à nos hommes, sous peine qu'il ne se mettent à soupirer en regrettant l'ancien temps.

    Posté par Madame Patate, 16 décembre 2006 à 19:27
  • Et pour les filles modernes: le playmate de noël! ya pas à tortiller du derrière: quelle chance nous avons par rapport à nos parents et grands parents!

    Posté par liloe, 20 décembre 2006 à 10:04
  • eh bé! Je suis contente de ne pas devoir suivre ses recommendations.

    Posté par elsa, 11 février 2007 à 12:52
  • PTDR

    j'y crois pas c'est pas possib'!!!!

    C'est ma soeur qui m'a passé cet extrait et j'y crois toujours pas ...Naaan, c'est un canular hein?? Dites...C'est pas vrai , ce bouquin n'existe pas hein???!!!

    Allez! MDR

    (ou alors c'est néandertal qui nous fait une blague...lol)

    Rassurez moi...

    Posté par Cissée, 03 juin 2007 à 22:37
  • Si si Cissée c'était de vrai recommandations, enseignées à des jeunes filles dans les établissements catho.

    Posté par LanyLane, 03 juin 2007 à 23:05
  • Super

    C'est drôle, à cette epoque il n'y avait presque pas de divorce. Les femmes, contrairement à ce que veulent faire croire les féministes, étaient bien dans ça, elles se sentaient protégées par leur mari, elles trouvaient VALORISANT d'avoir des enfants. Aujourd'hui elles voient leurs enfant comment une tâche, si elles en ont. Pour elles l'avortement est préférable (c'est au Québec qu'il y a le plus d'avortements au Canada). Vous devriez lire le livre Femmes soumises de Laura Doyle.

    Posté par MikeRiviera, 07 septembre 2007 à 15:34

Poster un commentaire